Economies solides pour Etats fragiles

04/03/2009
Economies solides pour Etats fragiles

Le ministre de l'Economie et des Finances, Adji Othèth Ayassor, participe depuis mardi à Londres à une conférence internationale consacrée à la situation des « Etats fragiles ».

Organisée par le Département du développement international du Foreign Office, la réunion étudie les moyens d'aider les pays sortant d'une crise politique ou d'un conflit armé. Le Togo a connu une quinzaine d'années d'instabilité.Quelles sont les meilleures stratégies de relance économique, comment l'aide internationale doit-elle être utilisée. Autant de thèmes évoqués à Londres.

Lomé a renoué avec les partenaires internationaux ; soutiens financiers et remises de dettes permettent d'envisager l'avenir avec confiance même si la route est encore longue.

Dans un entretien accordé mardi à l'Agence chinoise Xinhua, M. Ayassor souligne que le Togo « poursuit avec  détermination son programme d'assainissement des finances  publiques ». Il confirme que la hausse du prix des matières premières, comme le coton, le phosphate, le café et le cacao, a eu des conséquences favorables sur l'économie.

Evoquant les conséquences de la crise financière internationale, le ministre de l'Economie souligne que « le Togo entend recenser et suivre de près les vulnérabilités potentielles, renforcer les stratégies de gestion de la dette à moyen terme et  assurer une étroite  coordination entre l'Etat, la Banque Centrale et les organismes de contrôle.  

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.