Espèces en voie de disparition

08/02/2016
Espèces en voie de disparition

Pas évident à mettre en pratique

La cellule nationale de traitement des informations financières envisage de limiter les paiements en espèces à 100.000 Fcfa (153 euros environ). Au delà de cette somme, les transactions devront s'effectuer par chèque. Une recommandation de l’UEMOA en ce sens n’est pas appliquée par les pays membres.

Dans l’absolu, cette mesure peut permettre de lutter contre la fraude fiscale, le blanchiment et le financement du terrorisme.

Mais sur le plan pratique, ce projet s’avère difficilement réalisable et ce pour plusieurs raisons.

D’abord, le taux de bancarisation est très faible au Togo, ensuite rien ne prouve que l’émetteur d’un chèque a un compte approvisionné, l’utilisation des cartes de paiement est quasi inexistante. Dans un pays où le business informel est très développé, la limitation des paiements en cash s’avère difficile à mettre en œuvre.

Enfin, le recours aux paiements en espèces pour des petites ou des très grosses sommes est une habitude culturelle très ancrée.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.

La transformation numérique est lancée

Tech & Web

Depuis jeudi, les étudiants des universités publiques disposent d’une connexion internet Wi Fi haut débit. Accès disponible dans les salles de cours et sur le campus.

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.