Espèces en voie de disparition

08/02/2016
Espèces en voie de disparition

Pas évident à mettre en pratique

La cellule nationale de traitement des informations financières envisage de limiter les paiements en espèces à 100.000 Fcfa (153 euros environ). Au delà de cette somme, les transactions devront s'effectuer par chèque. Une recommandation de l’UEMOA en ce sens n’est pas appliquée par les pays membres.

Dans l’absolu, cette mesure peut permettre de lutter contre la fraude fiscale, le blanchiment et le financement du terrorisme.

Mais sur le plan pratique, ce projet s’avère difficilement réalisable et ce pour plusieurs raisons.

D’abord, le taux de bancarisation est très faible au Togo, ensuite rien ne prouve que l’émetteur d’un chèque a un compte approvisionné, l’utilisation des cartes de paiement est quasi inexistante. Dans un pays où le business informel est très développé, la limitation des paiements en cash s’avère difficile à mettre en œuvre.

Enfin, le recours aux paiements en espèces pour des petites ou des très grosses sommes est une habitude culturelle très ancrée.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.