Evaluer pour progresser

30/09/2013
Evaluer pour progresser

‘Enjeux de l’évaluation et solutions pour les banques sous-régionales de développement et leurs partenaires’, tel est le thème du symposium organisé mardi à Lomé par la BOAD en coopération avec la BAD et la Banque mondiale (Independent Evaluation Group, IEG).

Des banquiers du Bénin, du Burkina Faso, de Côte d’Ivoire, de Guinée Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo assisteront aux travaux ainsi que des représentants de l’Agence française de développement ; de la Coopération belge, du Fonds international de développement agricole (FIDA), de la Banque d'investissement et de développement de la Cédéao (BIDC), de la Banque de développement des Etats de l'Afrique Centrale (BDEAC) et de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), notamment.

Les banques sous-régionales disposent déjà d’outils permettant d’évaluer de manière indépendante les opérations, les politiques et les procédures en vue de garantir l’apprentissage et l’obligation de rendre compte et de promouvoir l’impact des opérations sur le développement.

La réunion de Lomé devrait permettre d’affiner les stratégies pour davantage d’efficacité.

La BOAD est une banque de développement qui assiste les secteurs publics et privés dans 8 pays d’Afrique de l’Ouest : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.