Everything BAD is good for you

15/04/2015
Everything BAD is good for you

Les bénéficiaires sont l'OTR et la DOSI, notamment

Le projet d’appui à la mobilisation des ressources et au renforcement des capacités institutionnelles (PAMOCI) a été lancé mercredi.

Il est financé à hauteur de 3,8 milliards de Fcfa par la Banque africaine de développement (BAD).

Kako Nubukpo, le ministre de la Prospective, représentant le ministre de l’Economie et des Finances et Serge N’Guessan, le représentant de la BAD au Togo, ont scellé cet accord dont le protocole avait été signé en octobre de l’année dernière.

Le PAMOCI a pour finalité le renforcement des capacités de mobilisation des ressources fiscales et l’amélioration de la transparence et de la prévisibilité des revenus dans les industries extractives, l’amélioration de l’efficacité de la dépense publique à travers la transposition des directives de l’UEMOA sur la gestion des finances publiques et le renforcement des capacités institutionnelles des acteurs du processus budgétaire en vue de l’intensification de la gestion axée sur les résultats et de la mise en place de la budgétisation sensible au genre ainsi que de l’employabilité des jeunes. 

Le PAMOCI s’intègre à la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE) 2013-2017 qui vise à renforcer la gouvernance économique et financière. 

Les bénéficiaires sont, notamment, l’OTR (Office togolais des recettes), l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE-Togo), la Délégation à l’Organisation du secteur informel (DOSI), la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique, la direction du Budget et l’Agence nationale du volontariat.

La durée d’exécution est de 4 ans.

Pour Serges-Marie N’Guessan, ce projet constitue un appui décisif pour permettre de réussir la transition fiscale engagée avec la création de l’OTR. Un modèle qui est expérimenté pour la première fois en Afrique de l’Ouest francophone.

Serges-Marie N’Guessan rappelle au passage que la BAD a été la première institution à se réengager au Togo en 2006 pour relancer l’économie. 

Et le premier projet soutenu a permis au pays, d’une part, de modernise le système de gestion des finances publiques et, d’autre part, de renouer avec la communauté des bailleurs.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Maroc, 16 membre de la Cédéao ?

Cédéao

Le Maroc a officiellement informé vendredi la présidente de la Cédéao de sa volonté d’adhérer à cet ensemble régional ouest-africain.

La FTF noue de nouvelles alliances

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) tente de se reconstruire après des années d’errance et de gestion calamiteuse.

Nouvelle alerte à la méningite

Santé

Depuis le 1er janvier, 201 cas de méningite ont été identifiés au Togo. Le bilan actuel est de 17 morts dans 17 districts sanitaires.

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé.