FMI : pas d'inquiétude à moyen terme

07/08/2015
FMI : pas d'inquiétude à moyen terme

Cemile Sancak

Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) conduite par la chef de mission Togo, Cemile Sancak, vient d’achever une mission d’évaluation à Lomé. Un rendez-vous régulier qui s’inscrit dans le cadre des consultations 2015 au titre de l’article 4 des statuts du Fonds.

Mme. Sancak a indiqué avoir eu des discussions ‘productives’ avec les autorités.

En 2015, le taux de croissance devrait se situer aux environs de 5,5%. Les perspectives de l’économie togolaise restent positives à moyen terme. Quant à la croissance, elle reste soutenue grâce aux investissements dans les grands travaux.

‘Le Togo a connu une croissance soutenue ces dernières années qui devrait se poursuivre en 2016 et 2017. Cette tendance est largement tirée par les investissements dans les infrastructures : routes, le port de Lomé et l’aéroport, notamment. Il faut également mentionner l’augmentation de la production agricole’, a indiqué Cemile Sancak.

Si le FMI a estimé que la dette extérieure du Togo était à un niveau modéré, il s’est inquiété de la détérioration de la dette publique.

L’institution recommande l’amélioration du climat des affaires, l’investissement dans l’énergie et les télécommunications, secteurs de croissance, et la poursuite des réformes dans la collecte des recettes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Cina Lawson s'intéresse à la green tech

Environnement

Cina Lawson a assisté lundi à Paris au  ‘Tech for Planet’ organisé en marge du One Planet Summit.

Fermeture pour travaux

Sport

Offert par la Chine il y a 17 ans, le stade de Kégué à Lomé – le plus grand du Togo – sera entièrement réhabilité par le même pays. 

Vous écoutez Radio Cédéao

Cédéao

L'organisation régionale va se doter d'un station de radio diffusant sur toute l'Afrique de l'Ouest.

Le nouveau code pénal fait bonne impression

Justice

Le Garde des Sceaux, Pius Agbétomey, a réceptionné mardi 2000 exemplaires du nouveau code pénal, don de l'UE.