FMI : pas d'inquiétude à moyen terme

07/08/2015
FMI : pas d'inquiétude à moyen terme

Cemile Sancak

Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) conduite par la chef de mission Togo, Cemile Sancak, vient d’achever une mission d’évaluation à Lomé. Un rendez-vous régulier qui s’inscrit dans le cadre des consultations 2015 au titre de l’article 4 des statuts du Fonds.

Mme. Sancak a indiqué avoir eu des discussions ‘productives’ avec les autorités.

En 2015, le taux de croissance devrait se situer aux environs de 5,5%. Les perspectives de l’économie togolaise restent positives à moyen terme. Quant à la croissance, elle reste soutenue grâce aux investissements dans les grands travaux.

‘Le Togo a connu une croissance soutenue ces dernières années qui devrait se poursuivre en 2016 et 2017. Cette tendance est largement tirée par les investissements dans les infrastructures : routes, le port de Lomé et l’aéroport, notamment. Il faut également mentionner l’augmentation de la production agricole’, a indiqué Cemile Sancak.

Si le FMI a estimé que la dette extérieure du Togo était à un niveau modéré, il s’est inquiété de la détérioration de la dette publique.

L’institution recommande l’amélioration du climat des affaires, l’investissement dans l’énergie et les télécommunications, secteurs de croissance, et la poursuite des réformes dans la collecte des recettes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.