Financements internationaux : le Togo doit prendre son destin en main

13/12/2013
Financements internationaux : le Togo doit prendre son destin en main

Une partie des financements internationaux accordée au Togo n’est pas gérée directement par l’Etat, mais directement par les bailleurs de fonds ou par l’entremise de structures privées. Une situation pénalisante Un constat dressé par la Banque mondiale qui vient de réaliser une étude sur le sujet. 

Ces pratiques présentent des risques : inefficacité, opacité et risques de détournements, souligne la BM.

L’étude s’inscrit dans le cadre de l’évaluation du système national de gestion des finances publiques en vue de son utilisation pour la mise en œuvre des projets d’investissement financés par les différents partenaires au développement. 

‘Pour ce qui concerne les projets financés par les partenaires au développement, il s’agit de trouver des mécanismes qui renforcent le contrôle des acteurs gouvernementaux sur les opérations exécutées’, explique Hervé Assah (photo), le représentant de la Banque au Togo.

Pour Mongo Aharh-Kpéssou, le secrétaire national aux Réformes, il est temps que le Togo prenne son destin en main. 

‘Nous voulons être maître de nos propres affaires. Comme le dit la Déclaration de Paris, chaque pays doit gérer lui-même les ressources et les partenaires doivent suivre les procédures nationales. Nous ne pouvons qu’adhérer aux recommandation formulées par la Banque mondiale’, a-t-il déclaré.

Reste maintenant à appliquer les directives contenues dans l’étude. La balle est dans le camp des bailleurs de fonds, ou du moins de ceux qui ne se sont pas encore conformés au dispositions fixées par la Déclaration de Paris.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tous mobilisés contre les changements climatiques

Environnement

La Semaine de la diplomatie climatique se déroule du 24 au 30 septembre avec de nombreuses conférences, débats, projection de films.

ACP-UE : début des négociations le 1er octobre

Coopération

Le Groupe central de négociation chargé de préparer les prochaines discussions avec l’UE pour parvenir à un accord post-Cotonou, s’est réuni dimanche à New-York.

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.