Finances publiques : l’UEMOA fixe de nouvelles règles

26/01/2015
Finances publiques : l’UEMOA fixe de nouvelles règles

Mawussi Djossou Sémodji

Les fonctionnaires du ministère de l’Economie et des Finances planchent depuis lundi sur le nouveau cadre légal et réglementaire de la gestion des finances publiques harmonisé avec les directives de l’Union économique et monétaire ouest-Africaine (UEMOA). Une formation qui bénéficie de l’appui de l’Union européenne et du FMI très impliqué dans le renforcement de la gestion des finances publiques au Togo.

Le nouveau cadre édicté par l’UEMOA contient un certain nombre d’innovations telles que la pluri annualité de la programmation budgétaire, la budgétisation par programme, la déconcentration de l’ordonnancement de la dépense et un contrôle plus accentué du Parlement et de la Cour des Comptes. Des données techniques un peu difficile à maîtriser pour le grand public, mais qui constituent le quotidien des spécialistes du ministère de l’Economie et des Finances. 

Plusieurs personnalités étaient présentes à l’ouverture des travaux, Mawussi Djossou Sémodji, le ministre de la Planification, Mongo Aharh-Kpessou, secrétaire permanent chargé du suivi des politiques de réformes et programmes financiers, Nicolas Berlanga-Martinez, ambassadeur de l’UE au Togo et les représentants du FMI et de la BAD.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.