Force de frappe anti-blanchiment

25/03/2015
Force de frappe anti-blanchiment

Adama Coulibaly

Juges, procureurs et policiers des pays membres de la Cédéao participent depuis le début de la semaine à Lomé à une session de formation organisée par le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment en Afrique de l’Ouest (GIABA).

Cet organisme régional est responsable de la prévention et du contrôle du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme en Afrique de l´Ouest.

Au Togo, c’est la mission de la Cellule nationale de traitement de l’information financière (CENTIF) qui travaille en binôme avec l’Office togolais des recettes (OTR)

Comme dans la plupart des pays d’Afrique, les échanges commerciaux s’effectuent en espèces au Togo. Pas de chèque, pas de virement, pas de carte de crédit Il est donc extrêmement difficile d’assurer une traçabilité. Trafiquants de drogue et organisations terroristes profitent aussi d’un environnement où les banques ne sont pas toujours très regardantes sur l’origine des fonds. 

Le GIABA demande un renforcement des moyens de la CENTIF. C’est ce qu’a indiqué mercredi Adama Coulibaly, le directeur général du GIABA, lors d’une rencontre avec le Premier ministre.

‘Nous avons abordé les nouveaux défis auxquels le Togo devra faire face dans la lutte contre l’argent sale. Nous avons demandé aux autorités togolaises de renforcer les efforts au niveau de la Cellule nationale de traitement des informations financières, a déclaré M. Coulibaly à l’issue de l’audience.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.