Gestion efficace des finances publiques

29/09/2009
Gestion efficace des finances publiques

En 2006, le Togo a lancé le PARCI (projet d'appui au renforcement des capacités institutionnelles), en coopération avec la Banque africaine de développement (BAD) ; un projet destiné à favoriser la reprise de la coopération avec les partenaires au développement grâce à une réorganisation du management au sein du ministère de l'Économie et des Finances. Cette initiative s'achèvera le 30 septembre prochain et pourrait être renouvelée.

Trois ans après, les résultats sont positifs, estime Ogboné Oniankitan, coordonnateur national du PARCI. Republicoftogo.com : Quels étaient les objectifs de départ du PARCI ?

Ogboné Oniankitan :

Essentiellement appuyer les efforts du gouvernement en matière de modernisation de l'administration publique, de renforcement de la gestion macroéconomique et budgétaire et des structures de l'administration économique et financière.

Republicoftogo.com : Bilan positif selon vous ?

Ogboné Oniankitan :

Absolument. L'essentiel du programme a été réalisé.

Je pense que le PARCI a réellement contribué à améliorer les performances des différents départements du ministère de l'Economie et des Finances, mais je dois aussi reconnaître que de nombreux chantiers restent à achever.

C'est pour cela que nous plaidons pour le renouvellement du projet.

Il faut dire qu'après des années de rupture de la coopération, l'administration était en déconfiture totale. Et des projets de ce genre ont  efficacement contribué à moderniser la fonction publique et à assurer de meilleures conditions de travail.

Avant la mise en Œuvre du PARCI il était difficile de parler de comptes publics ou de gestion administrative au Togo.

Aujourd'hui, les choses ont bien changé. Les cadres de d'administration des finances ont reçu des formations de pointe qui leur permettent de gérer avec efficacité les finances publiques.

Il est d'ailleurs indispensable que ces acquis soient étendus à l'ensemble de l'administration.

Nous pensons aussi que la réforme du système de passation des marchés publics doit bénéficier de l'assistance du PARCI dans l'hypothèse d'un éventuel renouvellement du projet.

Idem pour la Cour des comptes qui a besoin d'équipements et de formation.

Il faut également renforcer des structures de l'Ordre national des experts comptables, de l'Inspection générale des finances de manière à les rendre plus efficaces.  

Je voudrais enfin saisir cette occasion pour remercier les autorités togolaises qui ont contribué au succès de ce projet.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.