Issue heureuse ?

02/09/2010
Issue heureuse ?

S’achemine-t-on vers une issue heureuse pour les épargnants du groupement Redémarre. C’est ce qu’à laissé entendre mercredi Kokou Biossey Tozoun (photo), le ministre de la Justice, en déclarant que "Dans les 72 heures à venir, en tous cas avant la rentrée scolaire prochaine, nous devons trouver un dénouement à ce dossier".
Des propos tenus à la sortie d'une réunion de la commission de gestion du dossier Redémare.
L’objectif du gouvernement est de permettre aux clients - ils seraient près de 50.000 - de récupérer leurs fonds.
Redémarre a été suspendu en juillet dernier et son directeur général écroué après de graves soupçons d’escroquerie.
Officiellement active dans la distribution de produits de consommation, cette structure s’était lancée, sans autorisation, dans des activités financières promettant à ses clients des rendements allant jusqu’à … 212%/.
Tout simplement impossible dans un cycle classique tributaire de la volatilité des marchés.
« L’activité de Redemare « s’apparente à un système de vente pyramidale ou le profit ne provient pas d’une activité de vente ou de placement mais du recrutement de nouveaux membres, l’argent des nouveaux adhérents étant utilisés pour payer des revenus généreux au premier adhèrent », pouvait-on lire d’ailleurs dans un communiqué officiel publié mi-juillet.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Six grandes villes bénéficiaires d'un nouveau projet de développement

Développement

La Banque mondiale va investir 30 millions de dollars dans le projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDU).

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.