Juba, nouvel eldorado pour les banques internationales

23/07/2013
Juba, nouvel eldorado pour les banques internationales

Le Groupe Ecobank, dont le siège est au Togo, met le cap sur le Soudan du Sud, devenu récemment indépendant. L’objectif est d’accompagner ce producteur de pétrole à répondre aux défis du développement. La banque propose l’intégralité des produits et services classiques à l’intention d’une clientèle de particuliers, de PME, de grandes entreprises et d’institutionnels.  

« Nous sommes particulièrement enthousiastes d’avoir obtenu des autorités sud-soudanaises l’autorisation de nous installer dans ce pays doté d’un potentiel énorme. Notre présence dans 4 de ses 6 pays limitrophes, à savoir le Kenya, l’Ouganda, la République Démocratique du Congo et la République Centrafricaine, constitue un avantage unique pour contribuer au développement et à l’intégration de cette jeune république », a confié Thierry Tanoh, le directeur général.

Le Soudan du Sud est richement doté avec une agriculture abondante, un potentiel hydroélectrique important grâce au Nil Blanc et un sous-sol prometteur avec, outre le pétrole, le fer, le cuivre, le chrome, le zinc, l’argent et l’or.

Un marché qui attise les convoitises des grands établissements bancaires africains et internationaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.

La transformation numérique est lancée

Tech & Web

Depuis jeudi, les étudiants des universités publiques disposent d’une connexion internet Wi Fi haut débit. Accès disponible dans les salles de cours et sur le campus.

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.

Le pape du riz hybride va accueillir de nouveaux stagiaires

Coopération

L’université agronomique de Changsha (Chine) va proposer un nouveau cycle de formation aux agriculteurs togolais.