L’UEMOA se délocalise pour une journée

07/09/2014
L’UEMOA se délocalise pour une journée

L'objectif est de mobiliser plus de 15 milliards d’euros

Les 8 pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) investissent Dubaï le 9 septembre le temps d’une conférence économique destinée à drainer les investissements du Golfe.

Objectif de cette rencontre inédite, mobiliser plus de 15 milliards d’euros en faveur de 17 projets régionaux, principalement dans les infrastructures : modernisation du réseau ferroviaire et construction d’une autoroute ouest-africaine.

Fonds souverains, investisseurs privés et banques de développement sont les bienvenus.

Si la manifestation revêt un caractère régional, chaque pays va tenter de vendre ses propres projets.

Raison pour laquelle le président Faure Gnassingbé sera présent dans l’émirat.

C’est bien là l’illustration de la diplomatie économique pratiquée par le chef de l’Etat.

Le Togo est à la recherche de financements nouveaux ou additionnels dans un certain nombre de secteurs : banque, télécommunications, hôtellerie, logements sociaux, routes ou agriculture.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor, est arrivé dimanche à Dubaï.  

L’Union économique et monétaire ouest-africaine comprend les pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.