L’UEMOA se délocalise pour une journée

07/09/2014
L’UEMOA se délocalise pour une journée

L'objectif est de mobiliser plus de 15 milliards d’euros

Les 8 pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) investissent Dubaï le 9 septembre le temps d’une conférence économique destinée à drainer les investissements du Golfe.

Objectif de cette rencontre inédite, mobiliser plus de 15 milliards d’euros en faveur de 17 projets régionaux, principalement dans les infrastructures : modernisation du réseau ferroviaire et construction d’une autoroute ouest-africaine.

Fonds souverains, investisseurs privés et banques de développement sont les bienvenus.

Si la manifestation revêt un caractère régional, chaque pays va tenter de vendre ses propres projets.

Raison pour laquelle le président Faure Gnassingbé sera présent dans l’émirat.

C’est bien là l’illustration de la diplomatie économique pratiquée par le chef de l’Etat.

Le Togo est à la recherche de financements nouveaux ou additionnels dans un certain nombre de secteurs : banque, télécommunications, hôtellerie, logements sociaux, routes ou agriculture.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor, est arrivé dimanche à Dubaï.  

L’Union économique et monétaire ouest-africaine comprend les pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.