L’aide au développement menacée ?

05/07/2013
L’aide au développement menacée ?

Le gouvernement négocie depuis plusieurs semaines avec la Synergie des travailleurs du Togo (STT), un groupement de syndicats de base, afin d’améliorer les conditions de vie et de travail des fonctionnaires. Le point d’achoppement repose sur une revendication de la STT, l’augmentation des salaires de … 100%. Intenable pour le budget de l’Etat. Les autorités ont proposé une augmentation graduelle sur plusieurs années mais les syndicalistes restent arcboutés sur leur demande.

« Les revendications actuelles sur le doublement des salaires risquent de porter un coup d'arrêt à la performance économique qui pourrait entraîner la suspension de l'aide de nos partenaires au développement. La croissance économique au Togo a été vigoureuse au cours des dernières années et devrait s'accélérer les années à venir. La crainte d'aujourd'hui porte sur les conséquences des revendications syndicales », souligne une note du ministère de l’Economie et des Finances, publiée par l’Agence Xinhua.

« Si ces revendications étaient maintenues et acceptées comme telles, elles risqueraient d'avoir des conséquences graves sur le cadre macroéconomique du Togo », indique le document.

Selon le ministère, le solde budgétaire de 45 milliards de Fcfa, doit être réparti entre les dépenses de fonctionnement, les transferts, les investissements, les universités, les subventions à l'enseignement confessionnel, les achats d'engrais, les bourses. (…) Tous ces éléments montrent clairement que les revendications salariales ne sont pas réalistes’.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné.