L’effet bancarisation aiguise les appétits

04/02/2015
L’effet bancarisation aiguise les appétits

La banque burkinabé a de fortes ambitions au Togo où la concurrence est féroce

Un pays où le taux de bancarisation est passé de 3% à 8,1% en 5 ans est de nature à aiguiser les appétits des banques régionales et internationales. Dernière à faire son entrée sur le marché togolais, Coris Bank International. Cet établissement qui a son siège au Burkina Faso vient d’ouvrir une filiale à Lomé dirigée par Seydou Sanou.

Outre la Burkina (36 agences), CBI est implantée en Côte d’Ivoire et au Mali. Ses dépôts dépassent 250 milliards de Fcfa.

Elle compte parmi ses actionnaires plusieurs institutions publiques et privées burkinabés ainsi que la Banque ouest-africaine pour le développement (BOAD).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.