La BCEAO taille en pièce le 500 Fcfa

03/11/2012
La BCEAO taille en pièce le 500 Fcfa

Le ministre togolais de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor, participe depuis samedi à Dakar aux manifestations marquant le cinquantième anniversaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Le coup d’envoi a été donné dans la matinée avec la mise en circulation du nouveau billet de 500 Fcfa qui remplace la pièce de même valeur, mais qui n’avait pas obtenu un grand succès auprès du public.

C’est le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, qui a présidé la cérémonie, au nom de Faure Gnassingbé, le Président de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union monétaire Ouest africaine (UMOA).

Le nouveau billet (photo) est de couleur orangée ; il a le poisson-scie comme motif principal et est inspiré des technologies de l’information et de la communication, illustrées par la manipulation d’une tablette tactile au recto.

Les pièces seront retirées progressivement de la circulation.

Pour fêter les 50 ans de la Banque centrale, un colloque aura lieu lundi sur le thème de l’intégration monétaire et les mutations du système financier international.

Enfin mardi, le Prix Abdoulaye Fadiga pour la promotion de la recherche économique sera remis par le président ivoirien Alassane Ouattara.

Interrogé samedi à Dakar, le ministre de l’Economie et des Finances du Togo, a souligné que la BCEAO avait joué un grand rôle en matière de stabilité financière en Afrique de l’Ouest et était une composante de l’intégration régionale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !