La BID s’engage pour plus de 100 millions de dollars

26/06/2014
La BID s’engage pour plus de 100 millions de dollars

Adji Otèth Ayassor

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor participe depuis le début de la semaine à Djeddah (Arabie saoudite), aux travaux de la 39e session du conseil des gouverneurs du groupe de la Banque islamique de développement (BID), une institution financière internationale qui aide les pays membres à assurer leur développement.

Le conseil a été ouvert par le prince Salman Bin Abdulaziz, vice-Premier ministre et ministre de la Défense d’Arabie Saoudite.

M. Ayassor a signé jeudi un nouvel accord de financement de 12,5 millions de dollars pour un projet d’adduction d’eau et d’hydraulique rurale.

Mieux encore, la BID s’est engagé à accorder une enveloppe de 100 millions de dollars pour parachever la rénovation du réseau routier. ‘Le principe est acquis, il reste à finaliser les détails’, a précisé le ministre. 

Le portefeuille de la BID au Togo est actuellement de 106 millions de dollars. 13 projets sont en cours de réalisation dans les secteurs des routes, de l’éducation de base, de la sécurité alimentaire, de l’agriculture, de l’énergie rurale et de l’adduction d’eau notamment.

Doté à sa création, il y a 40 ans, d’un capital de 2 milliards de dollars, il est aujourd’hui de 150 milliards.

Au terme de la session annuelle, Ahmad Mohamed Ali, le président sortant, a été reconduit dans ses fonctions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.