La BIDC cherche à lever 50 milliards

09/05/2017
La BIDC cherche à lever 50 milliards

Bashir Mamman Ifo, le président de la BIDC

La Banque d’investissement de la Cédeao (BIDC) vient de lancer un emprunt obligataire par appel public l’épargne de 50 milliards de FCFA sur le marché régional de l’UEMOA couvrant la période 2017-2027, soit 10 ans pour un taux d’intérêt de 6,10%.

Le prix de l’obligation est de 10.000 F. La souscription ouverte aux personnes physiques et morales des 8 Etats de l’Union s’achèvera le 2 juin prochain.

Les dirigeants de la banque expliquent que cette mobilisation de ressources importantes, 4ème du genre, vise à financer les projets intéressants de l’union, notamment, dans les secteurs de l’énergie, industrie, hôtellerie, infrastructures etc.

La BIDC est une institution financière internationale créée par les 15 Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, parmi lesquels le Togo.

La Banque à son siège à Lomé et est la première institution régionale de financement de l’investissement et du développement en Afrique de l’Ouest et un instrument efficace de lutte contre la pauvreté, de création de richesse et de promotion de l’emploi en vue du bien-être des populations de la région.

La mission de la BIDC est de contribuer à la création des conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, industrialisée, prospère et parfaitement intégrée.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours. 

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.