La BM oriente les bailleurs et le gouvernement

03/10/2011
La BM oriente les bailleurs et le gouvernement

Une étude financée et réalisée par les experts de la Banque de la Banque mondiale (BM), intitulée «Revue Diagnostic des Dépenses Publiques de Base dans le Secteur Agricole» a été présentée lundi à Lomé.

Le travail est basé sur une analyse rigoureuse des flux financiers, soit près de 600 milliards de Fcfa,  que le Togo va pouvoir gérer à travers la mise en œuvre du Programme National d’Investissement Agricole et de sécurité alimentaire (PNIASA) dont la BM est le principal pourvoyeur. 

Plusieurs recommandations ont été formulées pour faciliter une bonne gestion du flux d’aide.

Joël Hourticq (photo), le consultant de la Banque, a indiqué que cette revue avait pour objectif d’informer la communauté des partenaires techniques et financiers sur les modalités d’utilisation des fonds par le Togo.

Les conclusions de l’étude soulignent la nécessité, tant pour le gouvernement que pour les bailleurs, de mobiliser encore davantage de moyens pour lutter contre la pauvreté en milieu rural.

Messan Kossivi Ewovor, le ministre de l’Agriculture, estime que les résultats de l’étude sont rendus publics dans un timing parfait alors que le Togo s’apprête à lancer les trois projets composant le PNIASA pour un montant de 112,5 millions de dollars.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.