La BOAD accompagne la croissance d’Orabank

07/08/2013
La BOAD accompagne la croissance d’Orabank

La Banque ouest africaine de développement (BOAD) s’est engagée mercredi à garantir l’emprunt obligataire d’Orabank d’un montant de 15 milliards de Fcfa à hauteur de 6,5 milliards 

Un accord a été conclu en de sens entre Christian Adovelande (photo), le président de la BOAD, et Patrick Mestrallet, administrateur général du Groupe Orabank.

M. Adovelande a souligné qu’Orabank disposait d’un fort potentiel de développement qui justifiait un accord de garantie.

L’emprunt obligataire est piloté par la Société d’intermédiation (SGI-Togo).

Le Groupe Orabank dont le siège est au Togo, a pris une participation dans la Banque togolaise de développement (BTD) à la faveur de la politique de privatisation et ambitionne de racheter la Banque régionale de solidarité (BRS); décision suspendue à un accord de l’UEMOA.

Le réseau comprend des établissements au Bénin, au Gabon, au Togo, au Tchad, en Guinée et en Mauritanie. 

Patrick Mestrallet a passé la plus grande partie de sa carrière en Afrique. Frère de Gérard, à la tête de GDF-Suez, son parcours professionnel l’a conduit en Côte d’Ivoire et au Sénégal avant d’atterrir à Lomé il y a quelques années. Loin de ses origines parisiennes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.