La BSIC tente de se réinventer

19/04/2016
La BSIC tente de se réinventer

La banque veut participer au développement des économies africaines

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu mardi le nouveau directeur général de la filiale togolaise de la Banque sahélo-saharienne de l’investissement et du Commerce (BSIC), Zoumarou Walis Safirou.

L’ambition de la BSIC est d’accompagner le secteur privé et de favoriser ainsi l’activité économique. Nous voulons être une banque citoyenne’, a-t-il déclaré à la sortie de l’entretien.

La Banque sahélo-saharienne pour l’investissement et le commerce est l’institution bancaire régionale de la communauté CEN-SAD créée en 1999 à l’initiative de l’ancien leader libyen Mouamar Kadhafi. Elle dispose d’une implantation en Afrique de l’Ouest et du Centre ainsi qu’au Soudan. Son siège historique demeure à Tripoli en dépit des problèmes que connaît la Libye.

Lors de sa création, la BSIC devait être un des leviers stratégiques pour la promotion et le financement du commerce et de l'investissement entre Tripoli et les pays africains.

Aujourd’hui, l’établissement ambitionne de jouer le rôle de banque commerciale classique forte d’une bonne implantation en Afrique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.