La Banque mondiale renouvelle son appui budgétaire

15/06/2012
La Banque mondiale renouvelle son appui budgétaire

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor (photo), a signé vendredi avec le représentant de la Banque mondiale au Togo, Madani Tall, l’accord relatif au 5e appui budgétaire accordé par l’institution. 

Annoncé fin mai à Washington, le crédit pour la relance économique et la gouvernance (ERGC-5) est de 14 millions de dollars.

L’ERGC-5 met l’accent sur la gestion des finances publiques et les réformes structurelles dans des secteurs clés de l’économie. 

« De gros efforts ont été consentis et nous ne saurions trop encourager le gouvernement à poursuivre les réformes. La Banque mondiale reste engagée auprès du Togo, convaincue qu’une utilisation judicieuse et efficace de ces fonds contribuera à l’accélération de la croissance sans faire d’exclus, ce qui constitue une condition essentielle pour lutter contre la pauvreté », a déclaré  Madani Tall, le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Togo.

Le ministre a, pour sa part, a salué l’implication sans cesse croissante de la Banque auprès du Togo.

Il a réaffirmé la détermination du gouvernement à renforcer la transparence dans la gestion des finances publiques et à oeuvrer pour assurer une vie meilleure à la population.

L’appui budgétaire vise à accompagner les réformes structurelles dans des secteurs clés.

Pour le coton, l’ERGC-5 vient appuyer des mesures pour renforcer la compréhension de la structure de coûts de l’entreprise nationale, la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) et poser des jalons pour attirer l’investissement privé. 

Concernant les télécommunications et l’énergie, les objectifs respectifs sont d’accroître la concurrence et d’améliorer la gestion de l’opérateur national d’électricité, la Compagnie d’énergie électrique du Togo (CEET). Enfin, la BM soutient la privatisation de quatre banques détenues par l’État.

Ce cinquième crédit devrait avoir plusieurs résultats essentiels, dont un accès amélioré aux informations budgétaires, des procédures de passation de marchés simplifiées ; le versement aux producteurs de coton d’un montant préétabli par rapport aux cours mondiaux, la réduction du coût de la téléphonie mobile, le désengagement de l’État dans le secteur bancaire et le renforcement de la gestion de la CEET.

Voici le discours du ministre de l'Economie et des finances

Je voudrais tout d’abord exprimer ma grande satisfaction et ma grande joie d’avoir procédé avec vous, Monsieur le Directeur des Opérations, à la signature de l’Accord de financement du 5ème Appui pour la Relance Economique et la Gouvernance, montrant ainsi la détermination de la Banque Mondiale à renforcer son accompagnement des actions de développement au Togo. C’est aussi une manifestation de la volonté du Gouvernement togolais à maintenir le cap des réformes macroéconomiques et structurelles, gage d’une réussite certaine des politiques de croissance dont l’objectif ultime est d’améliorer les conditions de vie des togolais et de réduire sensiblement la pauvreté. Je m’en voudrais de ne pas mentionner ici la qualité et l’ampleur de la coopération avec la Banque Mondiale qui se traduisent aujourd’hui par un ensemble d’appuis  financiers se chiffrant à plus de cent quarante quatre milliards (144 000 000 000) de francs CFA.

En effet, à travers l’Accord que nous venons de signer l’Association Internationale de Développement (IDA) met à la disposition du Gouvernement togolais un financement d’un montant de 14 millions de dollars américain soit environ 7 milliards de francs CFA sous forme d’appui budgétaire. C’est donc une autre manière de financer les actions prioritaires retenues dans la stratégie de réduction de la pauvreté. C’est aussi et surtout des moyens qui serviront à renforcer les réformes dans les secteurs clés de l’économie notamment, l’amélioration de la gestion des finances publiques et la restructuration de la filière cotonnière, du secteur de l’énergie, des télécommunications et des banques.

C’est pour cela que je saisis cette occasion pour renouveler à la Banque Mondiale, les sincères remerciements des plus Hautes Autorités togolaises notamment du Chef de l’Etat, Son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE et de l’ensemble du Gouvernement.

Je me dois aussi d’exprimer ma profonde reconnaissance à vous-même, Monsieur le Directeur et, à travers vous, à toutes les équipes techniques de la Banque Mondiale qui travaillent sans relâche non seulement pour faire aboutir les différents programmes et projets initiés depuis 2008, date de la reprise de la coopération entre votre institution et le Togo, mais aussi pour accroître d’année en année, les interventions du Groupe au Togo.

Mesdames et Messieurs,

L’Accord que nous venons de signer intervient à un moment où le Togo s’apprête à négocier un nouveau programme triennal avec le Fonds Monétaire International en vue de consolider les acquis en matière de stabilisation macroéconomique entre 2008 et 2011 et créer les conditions de passer à un rythme de croissance économique plus élevé. Il me paraît donc important d’évoquer à cette occasion, la nécessité d’une synergie d’action entre les différents partenaires au développement afin de mieux exploiter les opportunités qui s’offrent au Togo après le point d’achèvement de l’initiative PPTE pour s’inscrire dans la dynamique d’une croissance forte, soutenue et inclusive à laquelle aspire le Gouvernement pour répondre plus efficacement aux attentes des populations.

Je puis vous assurer que le Gouvernement togolais reste déterminé à redoubler d’efforts dans la dynamique des réformes afin d’atteindre ces objectifs économiques à moyen terme. Dans ce sens, un usage judicieux sera fait des ressources qui viennent d’être mises à notre disposition de sorte à obtenir des niveaux de performances susceptibles de nous permettre d’en mobiliser davantage.

Pour terminer, je voudrais réitérer la profonde gratitude du  Gouvernement togolais pour la constante sollicitude de la Banque Mondiale à l’égard du Togo et pour tous ce que vous ferez à l’avenir pour renforcer la coopération avec votre institution, un partenaire privilégié du Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.