La Belgique restructure sa dette

15/06/2009
La Belgique restructure sa dette

Le gouvernement Belge et le  Gouvernement de la République Togolaise sont convenus de mettre en Œuvre les recommandations du procès verbal signé le 12 juin 2008 et de celui du 22 janvier 2009 établis dans le cadre des négociations au Club de Paris. Une mission composée du ministre de l'Economie et des Finances et du Directeur de la Dette Publique de la République Togolaise, Monsieur Djia Kibanda NEGBANE, s'est rendue en Belgique le 5 juin  en vue de la signature d'une convention de consolidation de dette de la République Togolaise.

En effet, le 5 juin 2009, le Royaume de Belgique représentée par Monsieur Alain HUART, Directeur Général Adjoint de l'office National du Ducroire (ONDD) et la République Togolaise, représentée par son ministre  de l'Economie et des Finances, Adji Ohèth AYASSOR, ont signé une convention de consolidation de dette pour un montant de 75,11 millions  d'euros soit 49,17 milliards de FCFA dont :•    Une annulation de 47,10 millions d'euros  soit 30,8 milliards de FCFA et ;

•    Un rééchelonnement de 28,01 millions d'euros soit 18,37 milliards de FCFA.

Avec cette convention, la Belgique restructure sa dette extérieure envers  le Togo.

La réduction de la dette extérieure est accordée à la République Togolaise en reconnaissance de ses efforts de stabilisation économique et d'ajustement structurel. Elle fait suite à l'attente du point de décision le 25 novembre 2008 dans le cadre de l'Initiative des Pays Pauvres Très Endettés(IPPTE) renforcée en faveur des pays pauvres très endettés menée par la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International depuis 1999.

Cette assistance exceptionnelle obtenue permettra au Togo de retrouver une situation économique plus viable et plus soutenable

Le Gouvernement de la République Togolaise s'engage à initier et à poursuivre une politique de gestion de la dette extérieure visant à en réduire le service à un niveau soutenable.

Le Gouvernement togolais suivra une politique prudente de recours à de nouvelles ressources financières externes et privilégiera l'emploi de ressources financières non génératrices d'endettement et de prêts dont le caractère concessionnel est maximal. Il investira les ressources financières libérées par la réduction de la dette extérieure dans des programmes prioritaires identifiés dans le cadre de son document  de Stratégie de Réduction de la Pauvreté Complet (DSRP-C).

Etaient également présents à la signature de la convention, Félix Kodjo Sagbo, ambassadeur du Togo auprès des pays du Benelux et représentant permanent auprès des Communautés Européennes, et Toba Sébadé, ministre conseiller à l'Ambassade du Togo à Bruxelles.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.