La banque de demain

22/06/2017
La banque de demain

Cina Lawson

‘Le développement et la croissance de nos pays ne pourront se faire sans le soutien des nouvelles technologies. Ces outils doivent être pleinement intégrés à l’environnement bancaire et financier pour favoriser l'émergence de nouveaux services et surtout, assurer la bancarisation de nos populations’. En remettant mercredi à Lomé les prix de l’Ecobank Fintech Challenge, Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique, a souligné une nouvelle fois que les technologies étaient au cœur du développement de l’Afrique. 

Elle a rappelé l’engagement de son pays à accompagner ce mouvement. Le Togo a adopté récemment une série de textes  sur la société de l’information et sur les transactions électroniques. 

Le pays modernise son réseau internet afin d’offrir à la population tous les avantages du haut débit, qu’il s’agisse de promotion de l’agriculture, d’inclusion financière de développement des start ups, de cashless ou de mobile banking.

Organisé par la banque panafricaine Ecobank, dont le siège est à Lomé, Le Fintech Challenge a permis de recevoir les projets de 850 développeurs. Ceux sélectionnés seront financés et proposés ensuite aux clients dans toute l’Afrique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.