La banque mène à tout

16/08/2016
La banque mène à tout

Sani Yaya

Poursuivre la stratégie de relance initiée il y a dix ans par Adji Otèth Ayassor, telle est l’ambition affichée par le nouveau ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya.

Nommé à la tête de ce département début août, M. Yaya n’est pas un fonctionnaire , mais un banquier qui a effectué une bonne partie de sa carrière dans la finance africaine. Un atout certain.

Agé de 53 ans, il affiche 26 ans au compteur dans les métiers de la banque et de la finance.

Il a travaillé à la Banque centrale (BCEAO), à Ecobank en qualité de directeur de l’audit, pour le groupe d’assurances NSIA, dont il a été le COO et enfin comme administrateur provisoire de la BTCI, une banque togolaise appartenant à l’Etat en pleine restructuration.

Nommé ministre en charge du Budget en juin 2015, Sani Yaya a eu l’occasion de se familiariser avec les rouages du ministère dirigé par le charismatique Adji Otèth Ayassor et de s'imprégner de la politique de réformes marquée par la rigueur et la transparence.

Il entend mettre à profit son expérience pluridisciplinaire pour poursuivre la stratégie engagée par son prédécesseur.

Le ministre assure défendre des valeurs de rigueur, d’intégrité et de loyauté. Essentielles pour réussir sa mission.

Informations complémentaires

CV MINISTRE ECO FINANCES.pdf 106,17 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.