La bonne recette pour un projet bien mitonné

13/10/2014
La bonne recette pour un projet bien mitonné

Adji Otèth Ayassor

Les responsables de la Banque mondiale et du FMI s’intéressent de près au fonctionnement et aux premiers résultats obtenus par l’Office togolais des recettes (OTR), une fusion des régies des impôts et des douanes. Une initiative du gouvernement qui a bénéficié de l’appui technique de la Banque africaine de développement (BAD).

Lors de ses rencontres à Washington avec les deux institutions, le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor, a dressé un bilan plutôt flatteur des premiers mois d’activité. Les recettes provenant des impôts sont en hausse significative et même au-delà des prévisions du début de l’année, ce qui confirme la pertinence du projet.

Seul ombre au tableau, les projections concernant la douane ont été en deçà des attentes en raison du retard pris dans le redéploiement du personnel. Cela a impacté les recettes. Tout devrait être finalisé à la fin du mois, a indiqué M. Ayassor. Il s’est déclaré très confiant et s’est félicité du chemin parcouru depuis la mise en place de l’Office.

L’OTR va est en train de procéder au recrutement de 400 fonctionnaires des douanes et des impôts pour atteindre un effectif total de l’ordre de 1.300 à 1.500 agents, contre 2.100 précédemment.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.

La transformation numérique est lancée

Tech & Web

Depuis jeudi, les étudiants des universités publiques disposent d’une connexion internet Wi Fi haut débit. Accès disponible dans les salles de cours et sur le campus.

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.

Le pape du riz hybride va accueillir de nouveaux stagiaires

Coopération

L’université agronomique de Changsha (Chine) va proposer un nouveau cycle de formation aux agriculteurs togolais.