La feuille de route de Joëlle Businger

25/08/2015
La feuille de route de Joëlle Businger

Engagements de 350 millions de dollars

Joëlle Businger (Etats-Unis), la nouvelle représentante de la Banque mondiale au Togo, a pris ses fonctions lundi. Elle succède à Hervé Assah.

Elle était jusqu’ici coordinatrice et directrice Maghreb adjointe de l’institution à Washington.

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je prends fonction au Togo, pour poursuivre la dynamique déjà impulsée et soutenue par nos équipes conjointes - celles du Togo et de la Banque - en vue d’une mise en œuvre réussie des opérations que nous finançons dans le pays’, indique Mme Busingerdans une note publiée par le Bureau de la BM à Lomé.

Joëlle Businger

Ma toute première priorité sera d’évoluer très rapidement sur la préparation de notre nouvelle stratégie pour le Togo qui sera la toute première stratégie du Groupe de la Banque mondiale sur le moyen terme au Togo depuis notre réengagement avec ce pays en 2008, explique Joëlle Businger.

La nouvelle représentante entend renforcer le partenariat avec les autorités, mais aussi avec l’ensemble des parties prenantes au développement pour que les interventions puissent apporter des solutions concrètes et durables aux besoins des populations.

En 5 ans, le portefeuille de la BM au Togo s’est accru de 22% avec des financements de l’ordre de 350 millions de dollars.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.