Lawson jette l’éponge pour mieux se défendre

31/10/2013
Lawson jette l’éponge pour mieux se défendre

Kolapo Lawson, le président du Conseil d’administration du Groupe Ecobank, dont le siège est au Togo, abandonne son poste. L’intérim est assuré par André Siaka.

Ecobank est secoué depuis plusieurs semaines par des allégations de mauvaise gestion visant les principaux responsables de l’entreprise, en particulier Kolapo Lawson.

Des informations, jugées malveillantes par le Groupe, ont été portées par Laurence do Rego, la directrice des Finances et du Risque.

‘Ces derniers mois, de très fortes pressions ont été exercées sur l'organisation et sur ma propre personne dans les médias. Celles-ci ont culminé avec des allégations, qui sont fausses, faites à la SEC du Nigéria, sur des questions relatives à la gouvernance de l’entreprise. Durant toute cette période, j'ai mené des discussions constructives sur la nécessité d'un examen indépendant de ces allégations. Le conseil a pris les décisions nécessaires pour nommer des parties indépendantes qui, j'en suis convaincu, mèneront les investigations sur ces allégations et examineront notre gouvernance d'entreprise avec le plus grand professionnalisme’, explique Kolapo Lawson dans un communiqué publié par la Banque. 

Pour ne pas être à la fois juge et partie, il a décidé d’abandonner ses fonctions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.