Le FMI table sur un taux de croissance de 5,6%

07/09/2013
Le FMI table sur un taux de croissance de 5,6%

Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) a achevé vendredi une mission de 15 jours à Lomé dans le cadre des consultations régulières entre l’institution et le Togo. Les experts ont exprimé leur satisfaction concernant la mise en œuvre des réformes économiques.

‘Le bilan est globalement positif. Nous avons examiné les requêtes des autorités togolaises concernant les nouveaux programmes susceptibles d’être appuyés par le FMI. Selon nos prévisions, en 2013, le taux de croissance devrait se situer autour de 5,6% et de 6% en terme réel sur la période 2014-2016’, a déclaré Montfort Mlachila, le chef de la mission.

Pour parvenir à une croissance durable et soutenue, le Togo devra renforcer les infrastructures (énergie, transport) et réduire les coûts de production, estime le FMI qui invite également le gouvernement à améliorer le climat des affaires.

Mais l’agenda des réformes structurelles est peu ou prou respecté, a indiqué Montfort Mlachila.

Le Fonds va également formuler des recommandations afin de permettre au Togo d’engranger plus de recettes fiscales, nécessaires pour assuser le développement.

Photo : le siège du FMI à Washington

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.