Le FMI table sur un taux de croissance de 5,6%

07/09/2013
Le FMI table sur un taux de croissance de 5,6%

Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) a achevé vendredi une mission de 15 jours à Lomé dans le cadre des consultations régulières entre l’institution et le Togo. Les experts ont exprimé leur satisfaction concernant la mise en œuvre des réformes économiques.

‘Le bilan est globalement positif. Nous avons examiné les requêtes des autorités togolaises concernant les nouveaux programmes susceptibles d’être appuyés par le FMI. Selon nos prévisions, en 2013, le taux de croissance devrait se situer autour de 5,6% et de 6% en terme réel sur la période 2014-2016’, a déclaré Montfort Mlachila, le chef de la mission.

Pour parvenir à une croissance durable et soutenue, le Togo devra renforcer les infrastructures (énergie, transport) et réduire les coûts de production, estime le FMI qui invite également le gouvernement à améliorer le climat des affaires.

Mais l’agenda des réformes structurelles est peu ou prou respecté, a indiqué Montfort Mlachila.

Le Fonds va également formuler des recommandations afin de permettre au Togo d’engranger plus de recettes fiscales, nécessaires pour assuser le développement.

Photo : le siège du FMI à Washington

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Stimuler les investissements dans les infrastructures

Développement

Abidjan accueille pendant deux jours une table ronde régionale sur la gouvernance et les outils dans le domaine des infrastructures. 

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours. 

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.