Le Togo a lancé son premier emprunt islamique

19/10/2016
Le Togo a lancé son premier emprunt islamique

Risques proportionnés

La BRVM, bourse commune aux pays de l’UEMOA, se lance à son tour dans la finance islamique. Depuis mardi, 5 Sukuk d’un montant de 766 milliards de Fcfa sont côtés. Ces emprunts, conformes à la Charia, ont été émis par le Togo, la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

La Bourse d’Abidjan est la première place au monde à admettre à sa cote, le même jour ce type d’emprunts émis en monnaie locale, a indiqué Pierre Goudiaby Atepa, le président du conseil d’administration.

Le terme 'Sukuk' est l’équivalent islamique des obligations. Cependant, contrairement aux obligations conventionnelles, qui confèrent simplement la propriété d’une dette, le Sukuk accorde à l’investisseur une part d’un actif, ainsi que des flux de trésorerie et des risques proportionnés. En tant que tels, les titres Sukuk respectent les lois islamiques parfois appelées principes de la Charia, qui interdisent la facturation ou le paiement d’intérêts.

C’est la Société islamique de développement du secteur privé, filiale de la Banque islamique de développement (BID), appuyée par des Sociétés de gestion et d’intermédiation locales (SGI), qui a été le principal arrangeur de ces emprunts.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les tailleurs de pierre ont de l'avenir

Coopération

Dans la région des Savanes et de la Kara, la pierre est une ressource naturelle. Des jeunes sont formés aux techniques de taille.

La justice dans tous ses états

Justice

Le premier annuaire des statistiques judiciaires et pénitentiaires élaboré par le ministère de la Justice a été rendu public mardi.

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.