Le Togo doit réformer son code des douanes

20/11/2013
Le Togo doit réformer son code des douanes

L’organisation mondiale des douanes (OMD) a invité mercredi le Togo à adopter un nouveau code des douanes.

‘Le gouvernement togolais doit accélérer le processus d’adoption d’un nouveau code des douanes pour permettre à cet organe de disposer d’un instrument permettant de moderniser l’administration et de faciliter le commerce’, a indiqué Bernard Zbinden le responsable Afrique de l’OMD qui participe à une réunion régionale à Lomé.

Le code actuel date de 1966, largement dépassé.

En dépit de l’absence d’un texte moderne, Bernard Zbinden s’est félicité des résultats obtenus par la douane togolaise. Il a notamment cité la coopération avec la douane belge pour l’instauration du statut d’opérateur économique agréé (OEA). 

L’OEA est un statut accordé par le directeur général des douanes à tout opérateur économique qui remplit des critères communs relatifs aux systèmes de contrôle, de solvabilité et d’antécédents douaniers satisfaisants et qui, en outre, satisfait aux critères appropriés de sécurité et de sûreté.

Selon la norme officielle, il s’agit d’une société crédible, digne de confiance, pouvant à ce titre bénéficier de certains avantages liés aux facilitations dans les procédures et contrôles douaniers.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Du bon usage du SIG

Développement

Faute de collaboration entre les différents acteurs, le système d’information géographique (SIG) du Togo n'est pas performant.

ACP-UE : vers des partenariats régionaux

Coopération

Les pays ACP et l’Union européenne devraient débuter dans le courant du mois de septembre les négociations en vue de parvenir à un nouvel accord d’ici 2020.

Ethnique et chic

Culture

Le 10 août prochain, le designer Latif Kérim Dikéni présentera sa nouvelle collection hommes au cours d’une soirée organisée dans un grand hôtel de Lomé.

'Dynamique exceptionnelle vers l’émergence'

Développement

A New York depuis le début de la semaine, le Premier ministre s'est entretenu avec un certain nombre de responsables des Nations Unies