Le Trésor à la recherche de 150 milliards

21/07/2016
Le Trésor à la recherche de 150 milliards

Conforme à la finance islamique

Le Togo a lancé mercredi un appel public à l’épargne sur 10 ans. La marge de profit est de 6,5% par an et totalement exonéré d’impôts pour les résidents togolais. Le montant total de l’opération est de 150 milliards de Fcfa et le prix d’émission est de 10.000 F.

L’opération est sukuk et se présente comme une opportunité de placement à travers des parts d’un Fonds commun de titrisation de créances (FCTC).

Le terme 'sukuk' est l’équivalent islamique des obligations. Cependant, contrairement aux obligations conventionnelles, qui confèrent simplement la propriété d’une dette, le Sukuk accorde à l’investisseur une part d’un actif, ainsi que des flux de trésorerie et des risques proportionnés. En tant que tels, les titres Sukuk respectent les lois islamiques parfois appelées principes de la Charia, qui interdisent la facturation ou le paiement d’intérêts.

La Société islamique pour le développement du secteur privé (SID), filiale de la Banque islamique de développement (BID), est l’arrangeur principal de l’opération. Les co-chefs de file du syndicat de placement sont SGI Africaine Bourse (Attijariwafa Bank), BOA Capital Securities (BMCE Bank of Africa), Coris Bourse (Coris Bank International), Ecobank Development Corporation (ETI) et Société de gestion et d’intermédiation du Togo (SGI Togo).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Merci à Faure Gnassingbé

Cédéao

Le nouveau Premier ministre bissau guinéen, Aristides Gomes, va entamer une tournée ouest-africaine qui le mènera à Lomé.

Les droits des personnes est au cœur du développement

Développement

Le gouvernement togolais travaille pour garantir un développement inclusif, équitable et durable.

Sida : appui américain

Santé

Les Etats-Unis aident le Togo et d'autres pays africains à lutter plus efficacement contre le sida. Et fournit des moyens financiers.

N'avalez pas trop vite

Santé

Le marché de la contrefaçon de médicaments ne s’est jamais aussi bien porté.