Le boom de la microfinance

06/02/2014
Le boom de la microfinance

Avec une population représentant 7% du total de celle des pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, les encours d’épargne et de crédit du Togo, en 2009, étaient de 15% de la totalité de la zone Uemoa. 

La Cellule d’appui et de suivi des institutions mutualistes ou coopératives d’épargne et de crédit (CAS-IMEC) a donné jeudi des chiffres intéressants. De nombre de bénéficiaires est passé de 1995 à juin 2013 de 312.995 à 1.333.934 ; la progression est spectaculaire.

L’encours en dépôts  est passé sur la même période de 5,5 à plus de 125 milliards et l’encours de crédit de 3,8 milliards à 105 milliards 

Il n’empêche que tout n’est pas rose, souligne la CAS-IMEC. Sont pointés du doigt, le manque de professionnalisme de certaines institutions de microfinance (IMF), des problèmes de gouvernance et l’absence de personnels qualifiés.

Les autorités encouragent fortement le développement d’un secteur essentiel pour assurer le développement. Un Fonds de promotion a été qui s’articule autour d’un Fonds de garantie de 400.000 dollars. Ce qui a permis aux IMF de bénéficier de plus d’un milliard de ressources de crédit auprès des banques.

Le gouvernement a lancé fin janvier le Fonds national pour la finance inclusive dont l’objectif est de repousser les frontières de l’exclusion financière. Une véritable croisade contre la pauvreté dont le chef de l’Etat a pris la tête. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !