Le secteur bancaire est plutôt sain

05/07/2017
Le secteur bancaire est plutôt sain

Kossi Ténou

Depuis le 1er juillet, les banques togolaises ont l’obligation de relever leur capital social de 10 milliards de Fcfa (3 milliards pour les autres établissements financiers). Une mesure destinée à garantir leur solvabilité, synonyme de sécurité pour les clients.

Lors de la 2e réunion de l’année entre la BCEAO et les banques, Kossi Ténou, le directeur national de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest a rappelé l’intérêt d’une telle augmentation.

'La plupart des banques et établissements financiers appliquent déjà cette nouvelle disposition; les autres sont invités à le faire’, a-t-il déclaré.

Lors des discussions, M. Ténou s’est inquiété du taux de dégradation du portefeuille tout en rappelant que globalement le secteur se portait bien.

Encore une fois, le représentant de la BCEAO a recommandé une opérationnalisation par tous de la plate-forme du Bureau d’information sur le crédit (BIC) pour une meilleure gestion des risques.

Les dirigeants des établissements financiers ont été conviés pour leur part à développer des mécanismes innovants pour mobiliser l'épargne de longue durée avec une diversification plus marquée orientée vers le financement de l'habitat et des petites et moyennes entreprises (PME).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.