Le secteur bancaire se porte mieux

15/03/2017
Le secteur bancaire se porte mieux

Kossi Tenou

2016 a été une année faste pour les banques togolaises comparée à l’année précédente. Bénéfice de 62 milliards de Fcfa après des pertes de 50 milliards !

L’activité bancaire, mesurée au total bilan, a progressé de 27% en un an pour atteindre 2.385 milliards à fin décembre 2016, en liaison avec les hausses des dépôts de 15% et des crédits de 16%, a indiqué mercredi Kossi Tenou, le directeur national de la Banque centrale (Bceao),

Le taux d’intermédiation financière est ainsi porté à 79% et celui de financement de l’économie à 40%.

M. Tenou a demandé une nouvelle fois aux établissements financiers d’offrir la gratuité des services à leurs clients. Il les a invité également à consulter les rapports du Bureau d’information sur le crédit (BIC) lors de l’examen d’une demande de crédit.

Enfin, il a regretté des taux d’intérêts toujours très élevés qui pénalisent les entreprises et les particuliers.

Présent à la première réunion de l’année entre banquiers et responsables de la BCEAO, le directeur général de la BRVM (Bourse régionale des valeurs mobilières, comme aux Etats membres de l’UEMOA), Edoh Kossi Aménouvé, a incité les banques à se tourner vers la Bourse d’Abidjan et le marché régional pour lever des fonds permettant de financer l’économie et de répondre efficacement aux besoins d’investissements en faveur des PME. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.