Les bons ingrédients pour une croissance forte

09/05/2012
Les bons ingrédients pour une croissance forte

Le secrétaire adjoint américain au Trésor, Neal S. Wolin (photo), qui effectue une visite de 48h au Togo, s’est exprimé mercredi à l’Assemblée nationale.

Son discours, à dominante économique, a souligné les résultats encourageants obtenus par le pays avec une croissance de 4,5% en 2011, contre 1,2% six ans plus tôt. Et une dette publique tombée à 30% ; elle représentait plus de 100% du PIB en 2005. Quant aux déficits budgétaires, ils se situent dans une « fourchette gérable ». 

De bons résultats qui n’empêchent pas le Togo d’ « être à la traine comparé à ses voisins », estime cependant M. Wolin.

Des obstacles majeurs subsistent pour permettre à l’économie togolaise de révéler tout son potentiel. Il y a un manque d’infrastructures, de productivité agricole et un climat des affaires qui reste à améliorer.

En même temps, l’officiel américain salue la mise en service de la centrale thermique de Lomé ; un partenariat public-privé obtenu grâce au soutien des États-Unis et de la Banque Mondiale, et les performances du port de Lomé qui représentent 90% de l’ensemble du commerce extérieur du Togo, et au moins 50% des revenus de l’Etat.

Neal Wolin insiste particulièrement sur ce qu’il considère être la solution au développement ; une amélioration du climat des affaires.

« Là où les pays renforcent l’attractivité, les investisseurs nationaux et internationaux privés sont au rendez-vous », explique-t-il, ajoutant que « Le renforcement du climat des affaires  au Togo est un ingrédient clé pour une croissance économique inclusive et durable. Le fait de rendre le Togo attrayant pour les investisseurs étrangers créera plus d’opportunités pour votre peuple, ce qui se traduira par plus d’emplois, plus de revenus, moins de pauvreté ».

A cet égard, M. Wolin se félicite de l’adoption par le Togo du nouveau code de l’investissement et recommande aux autorités de s’engager dans la privatisation du secteur bancaire et dans l’ouverture au privé des secteurs des télécommunications, des phosphates et du coton.

En conclusion, le secrétaire adjoint américain au Trésor se déclare «impatient de poursuivre et de renforcer le partenariat entre les Etats-Unis et le Togo ».

Informations complémentaires

Intervention Neal Wolin.pdf 55,17 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vigilance et prévention

Santé

Une réunion a regroupé mercredi autour du Premier ministre les membres de la commission nationale de lutte contre Ebola, la représentante de l’OMS au Togo et une délégation du Commandement des États-Unis pour l'Afrique.

Monter en puissance sur la répression

Coopération

Francopol, le réseau institutionnel de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise à Lomé une rencontre sur la lutte contre la violence faite aux femmes.

L’UEMOA déclare forfait

Sport

En raison de problèmes liés à l’organisation, la 7e édition du tournoi de l’UEMOA, prévue du 22 au 29 novembre à Lomé, a été reportée à une date ultérieure.

Un projet essentiel dans la lutte contre Ebola

Santé

Le manque d’accès à un système de santé de qualité, en particulier à un diagnostic et à des services de laboratoire de qualité, entrave les efforts de l’Afrique de l’Ouest.