Les fruits de la privatisation

20/01/2014
Les fruits de la privatisation

Les privatisations vont rapporter 24,2 milliards de Fcfa grâce à la vente à Oragroup des parts que possédait l’Etat dans la Banque Togolaise de Développement (9 milliards) et de celle de 55% du capital de BIA Togo au Marocain Attijariwafa Bank (15,2 milliards).

Deux autres établissements sont à la recherche d’acquéreurs, la BTCI et l’UTB, indique-t-on à la commission de privatisation.

Suivant les recommandations du FMI, le Togo s’est lancé dans un programme de privatisation partielle ou totale des banques publiques. 

Le gouvernement entend également céder au privé plusieurs hôtels.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

Alliance contre l'extrémisme

Cédéao

Un sommet conjoint Cédéao-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l'extrémisme violent aura lieu prochainement à Lomé.

Un projet humanitaire

Justice

L’Union européenne accompagne depuis plusieurs années le Togo dans un programme de modernisation de la justice. Le chantier est vaste et complexe.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation.