Les fruits de la privatisation

20/01/2014
Les fruits de la privatisation

Les privatisations vont rapporter 24,2 milliards de Fcfa grâce à la vente à Oragroup des parts que possédait l’Etat dans la Banque Togolaise de Développement (9 milliards) et de celle de 55% du capital de BIA Togo au Marocain Attijariwafa Bank (15,2 milliards).

Deux autres établissements sont à la recherche d’acquéreurs, la BTCI et l’UTB, indique-t-on à la commission de privatisation.

Suivant les recommandations du FMI, le Togo s’est lancé dans un programme de privatisation partielle ou totale des banques publiques. 

Le gouvernement entend également céder au privé plusieurs hôtels.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.