Les milliards envolés de Redémarre

10/09/2010
Les milliards envolés de Redémarre

L’autorisation d’installation et d’exploitation délivré au groupement financier Redémare a été définitivement retirée jeudi, a indiqué Kokou Tozoun, le ministre de la Justice, à l’issue d’une réunion du Comité spécial mis en place par le gouvernement.
« L’Etat a pour rôle de protéger les citoyens, parfois même, en cas de force majeur contre leur volonté. C’est ça, la mission régalienne assignée à toute république responsable », a déclaré M. Tozoun.
D’après les investigations menées par ce Comité, Redémarre comptait 44.809 adhérents, dont 43320 personnes physiques et 1389 personnes morales.
Le total des sommes placées au sein de la structure se montait à plus de 18 milliards de Fcfa, dont 2 milliards pour les frais d’adhésion.
Il ne reste aujourd’hui qu’un peu plus de 4 milliards de francs ; le reste s’est évaporé dans la nature.
Le ministre de la Justice a précisé que les épargnants seraient remboursés sur la base d’une clé de répartition en fonction de l’argent disponible.
Les activités de Redémarre avaient été suspendues en juillet dernier, et son directeur général placé en détention, à la suite de forte suspicions d’arnaque pyramidale.
Il y a quelques jours, l’avocat du groupement déclarait très sérieusement à republicoftogo.com que son client avait mis en place une technique nouvelle de placement « inspirée d’une méthode canadienne, française et indienne ».
Une méthode qui aura permis à son fondateur de siphonner près de 14 milliards.
Voici le compte rendu du Comité inter sectoriel d’experts
Dans le cadre de la résolution des problèmes crés par les activités de Redémare au Togo et suite au retrait de l’autorisation d’installation par la décision N° 25/ MCPSP/ DCIS du ministre du Commerce et de la Promotion du commerce et du Secteur privé, un comité inter sectoriel d’experts ad hoc a été mis en place pour examiner la situation financière de Redémare.
Le comité après avoir étudié les documents disponibles a dégagé la situation provisoire suivante :
Nombre total d’adhérents : 44809 dont 43320 personnes physiques et 1389 personnes morales
Somme total versé par les adhérents : 18658603338 FCFA y compris les frais d’adhésion estimés à 2 milliards FCFA
Montant déjà distribué par Redemare : 1099637883
Différence potentiel : 7 682 565 755
Ressources disponibles, avoir dans les banques : 4 832 795 274
Carte de recharge : 15 259 900
Soit un total de : 4 848 550 174
En ce concerne les biens meubles qui ont fait l’objet de mesures conservatoires, dont la liste a été répertoriée par un huissier de justice, ils feront l’objet d’une évaluation ultérieure et la valeur sera reversée aux bénéfice des adhérents.
La liste des adhérents sera affichée dans la cour du ministère de la Fonction publique et de l’ancien ministère de la Justice.
Il est important de préciser que seuls les adhérents ayant moins de cinq mensualités seront prises en compte par le plan de remboursement.
Toutes les réclamations relatives aux listes établies seront reçues au siège du Comité intersectoriel sis au ministère de la justice, rue de l’Ocam du lundi 13 au vendredi 17 septembre 2010, dernier délai.
Cette étape de réclamation permettra au comité inter sectoriel de finaliser le processus de détermination de la clé de répartition des avoirs disponible à verser aux adhérents.
Les modalités de ce remboursement seront préciser dans un autre communiqué dès que les ministres de la Justice, de l’Economie et des Finances auront rencontré les banques détentrices des fonds de Redémare.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.