Les perspectives à moyen terme restent favorables

21/04/2013
Les perspectives à moyen terme restent favorables

Les réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI se poursuivent à Washington. Le ministre togolais de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor (photo), est sur place. 

Dimanche, Luc Oyoubi, le ministre gabonais de l’Economie, a dressé le bilan de la situation économique et financière au nom de 21 pays africains, comprenant des Etats de l’Océan indien, d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest, dont le Togo.

M. Oyoubi a souligné que les réformes entreprises au plan international étaient encourageantes, mais la volatilité des cours mondiaux des matières premières était un facteur de risque.

Il a noté que les pays d’Afrique sub-saharienne poursuivaient leur croissance avec une demande intérieure de plus en plus forte. Les perspectives à moyen terme restent donc favorables.

Le ministre gabonais a souligné que le développement des économies africaines passait nécessairement par une stratégie de modernisation de leurs infrastructures.

L'Afrique, aujourd'hui dans une situation économique plus favorable, a les moyens de contribuer à la croissance mondiale pour la première fois de son histoire, a relevé M. Oyoubi.

L'Afrique subsaharienne devrait connaître une croissance de 5,6% en 2013, selon les dernières prévisions du FMI.

Dix-huit pays de la zone afficheront une croissance d'au moins 6%, deux seulement étant en récession (Guinée équatoriale et Swaziland), tandis que l'Afrique du Sud, première économie du continent, peine à décoller avec seulement 2,8% anticipés.

Surtout, si l'on en croit le cabinet de consultants McKinsey, "la croissance n'est pas alimentée par les matières premières mais par un marché de consommateurs en expansion".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.