Les petits princes togolais de la finance

10/10/2011
Les petits princes togolais de la finance

Le magazine Jeune Afrique publie comme chaque année son palmarès des banques et des compagnies d’assurance africaines. Le Togo y tient une place de choix.

 Ainsi Ecobank, sont le siège est à Lomé, occupe désormais la 5e place des banques d’Afrique de l’Ouest, juste derrière les poids lours du Nigéria comme Zenith Bank et First Bank of Nigeria.

La revue salue la stratégie d’Arnold Ekpe, le directeur général, dont l’objectif est désormais de se concentrer sur la rentabilité plutôt que sur l’expansion géographique. L’établissement est le N°1 en Afrique en terme de pays d’implantation. Rappelons que M. Ekpe est également membre du Togo Presidential Investment Advisory Council (TPIAC), le conseil des investisseurs lancé en mars 2010 par le président Faure Gnassingbé.

Jeune Afrique salue également le parcours de deux financiers togolais. Tout d’abord Bené Boévi Lawson, patron de la branche assurances de NSIA (bancassurance)et Jean-Marc Savi de Tové (photo), passé récemment de la Commonwealth Development Corporation (CDC) à Cauris, la société de capital investissement ouest africaine. M. de Tové est l’un des rares francophones d’expérience dans le private equity », souligne Jeune Afrique.

Jeune Afrique Spécial Finances, hors-série N°28

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.