Les trafiquants ont tout faux

22/05/2014
Les trafiquants ont tout faux

Des responsables portuaires d’Afrique du Sud, d’Angola, du Bénin, du Cameroun, de Côte d'ivoire, du Gabon, du Ghana, du Kenya, du Mozambique, de Namibie, de RDC et de Tanzanie et du Togo participent depuis mercredi à Lomé à une réunion de 3 jours sur la contrefaçon.

Faux médicaments, jouets, électronique, pièces détachées pour l’automobile, textile, arrivent par tonnes chaque jour dans les ports africains. Et les fins limiers des douanes ont bien du mal à authentifier les marchandises.

Cette rencontre est initiée par l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD).

‘Les douaniers doivent être en mesure de repérer les circuits illicites, repérer les conteneurs, contrôler les fraudes. Les auteurs des contrefaçons sont très intelligents et ils ont des moyens. Il s’agit de savoir comment ils arrivent à pénétrer l’économie africaine. C’est important d’apprendre aux douaniers africains, comment repérer tous ces circuits et pouvoir réagir à l’avenir. La lutte doit se faire à chaque instant et chaque jour’, a expliqué Wilfried Roger, le directeur adjoint de l’Institut de recherche contre les médicaments contrefaits.

Les contrefaçons arrivent d’Asie, Chine et Inde principalement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.

Réponse rapide en faveur des populations défavorisées

Développement

Le PNUD a signé vendredi deux nouvelles conventions qui vont permettre d'étoffer les stratégies du PUDC de lutte contre la pauvreté.