Mobilisation record en faveur du développement

29/12/2012
Mobilisation record en faveur du développement

Les députés peuvent passer le Nouvel an en paix. Ils ont adopté samedi la loi de finances 2013 au terme d’intenses débats.

Côté chiffres, l’Etat escompte 779,8 milliards de Fcfa de recettes pour 786,4 milliards de dépenses avec un besoin de financement additionnel de 6,6 milliards.

Le budget 2013 connaît un accroissement de 200 milliards par rapport à 2012, fruit des réformes engagées par le Togo en termes de mobilisation des ressources. 49,1% seront alloués aux secteurs prioritaires : 152,9 milliards soit 19,4% pour les infrastructures routières ; 108,5 milliards, soit 13,8% pour l’éducation ; 52,2 milliards, soit 6,6% pour l’agriculture ; 46,2 milliards, soit 5,9% pour la santé ; 13,5 milliards, soit 1,7% pour l’eau et l’assainissement ; 13 milliards, soit 1,7% pour le développement à la base.

«Ce budget accorde une attention particulière à la réhabilitation et la construction des infrastructures routières, la restauration des capacités de l’Etat à fournir les services de base tels que l’éducation scolaire et universitaire, l’eau, la santé et à l’assainissement », a indiqué le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor. Il a en outre précisé que le gouvernement avait pris en compte le principe d’une revalorisation des salaires des fonctionnaires dès l’adoption du statut de la fonction publique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.