Naissance de l’OTR

10/12/2012
Naissance de l’OTR

Les députés ont adopté lundi la loi relative à la création création de l’Office Togolais des Recettes (OTR).

A l’instar d’autres pays africains (Maurice, Rwanda), le Togo va donc regrouper les régies financières de l’Etat, impôts et douane, en un Office commun.

L’intérêt de ce regroupement - une idée du président Faure Gnassingbé - est triple. D’abord rationaliser le système de collecte, ensuite générer davantage de recettes, enfin, permettre, à terme, une imposition du secteur informel grâce à une baisse générale des prélèvements.

« Nous avons constaté, que malgré les efforts déployés par les deux régies, il y encore beaucoup à faire en matière de mobilisation des recettes. Donc, la recherche de solutions nous a amené à nous inspirer de l’expérience à succès de certains pays comme l’île Maurice, le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda et le Ghana qui ont fusionné leurs régies. Cette fusion est née d’un concept anglo-saxon qui fonctionne très bien », explique Adji Otéth Ayassor (photo), le ministre de l’Economie et des Finances.

Lors de la même journée, l’Assemblé a voté la loi de finances rectificative. Dépenses et recettes représentent un montant de 601 350 217 000 de Fcfa, soit un gap nul.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Piraterie maritime : riposte judiciaire commune

Justice

Le Togo organisera en novembre prochain une conférence sur la sécurité maritime. La piraterie touche la plupart des pays du Golfe de Guinée.

L'Union européenne double la mise

Coopération

L'Union européenne a approuvé lundi le déblocage d'une aide de 1,15 milliard d'euros à l'Afrique de l'Ouest. L'un des bénéficiaires est le Togo.

Saison des transferts : Amevor quitte les Pays-Bas

Sport

Le défenseur togolais Mawouna Kodjo Amevor vient de signer pour deux ans avec le club anglais de Notts County. 

NBRC : rencontre entre experts togolais et européens

Coopération

Le Togo entend lutter contre les risques liés aux agents et matériaux nucléaires, radiologiques, biologiques, et chimiques.