Naissance de l’OTR

10/12/2012
Naissance de l’OTR

Les députés ont adopté lundi la loi relative à la création création de l’Office Togolais des Recettes (OTR).

A l’instar d’autres pays africains (Maurice, Rwanda), le Togo va donc regrouper les régies financières de l’Etat, impôts et douane, en un Office commun.

L’intérêt de ce regroupement - une idée du président Faure Gnassingbé - est triple. D’abord rationaliser le système de collecte, ensuite générer davantage de recettes, enfin, permettre, à terme, une imposition du secteur informel grâce à une baisse générale des prélèvements.

« Nous avons constaté, que malgré les efforts déployés par les deux régies, il y encore beaucoup à faire en matière de mobilisation des recettes. Donc, la recherche de solutions nous a amené à nous inspirer de l’expérience à succès de certains pays comme l’île Maurice, le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda et le Ghana qui ont fusionné leurs régies. Cette fusion est née d’un concept anglo-saxon qui fonctionne très bien », explique Adji Otéth Ayassor (photo), le ministre de l’Economie et des Finances.

Lors de la même journée, l’Assemblé a voté la loi de finances rectificative. Dépenses et recettes représentent un montant de 601 350 217 000 de Fcfa, soit un gap nul.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Chine et le Togo ont un ennemi commun

Santé

Fort heureusement, le Togo n’a pas été touché par l’épidémie d’Ebola. Sa politique de prévention a sans doute été payante même si il doit rester sur ses gardes.

S'informer, se faire une opinion

Politique

La section France du parti UNIR (majorité présidentielle) organise samedi une conférence sur l’actualité politique au Togo. 

Le Togo se visite à Madrid

Tourisme

Le Togo participe pour la première fois au Salon international du tourisme (Fitur) qui se déroule du 28 janvier au 1er février dans la capitale espagnole.

Les syndicats veulent tout et tout de suite

Social

Le bras de fer continue entre les syndicats de fonctionnaires et le gouvernement. La coordination des centrales syndicales du Togo exige d’obtenir satisfaction sur un certain nombre de revendications salariale.