Naissance de la BIAT

25/09/2013
Naissance de la BIAT

Le Groupe marocain Attijariwafa Bank a officialisé mercredi la reprise de 55% du capital de la Banque internationale pour l’Afrique (BIA)-Togo 

L’annonce avait été faîte au mois de mai, mais ce rachat devait recevoir l’accord de la Commission de privatisation et l’autorisation de la Banque centrale du Maroc et de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)

Aux termes de ce contrat Attijari a acquis 55 % des actions de la BIA Togo au prix de 8,4 Mds de F CFA et le siège de la Banque, qui appartenait à l'Etat, pour 3,5 Mds de F CFA. Le coût total de l'opération s'élève donc à 11,9 milliards.

La BIA Togo s'appellera désormais la BIAT et intégrera pleinement le réseau Attijariwafa bank, première banque africaine hors Afrique du Sud.

Premier groupe bancaire et financier au Maroc, Attajariwafa Bank est déjà présent dans plusieurs pays africains dont le Sénégal et la Côte d’Ivoire.

Sur les conseils du FMI, le Togo s’est lancé dans un programme de privatisation partielle ou totale des banques publiques. Ainsi, la Banque togolaise de développement (BTD) a été cédée à Oragroup il y a quelques mois.

Deux établissements financiers restent désormais sur le marché, l’UTB et la BTCI.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.