Ne pas tout mettre sur le dos des banques

22/09/2016
Ne pas tout mettre sur le dos des banques

Sani Yaya

Le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, a présidé jeudi la 3e session du Conseil national du crédit (CNC).

Les participants ont examiné l'évolution des indicateurs macroéconomiques et ceux du système bancaire et financier.

Le Conseil a noté une hausse de l'activité économique avec un taux de croissance attendu à 5,4% en 2016, sous l'impulsion de tous les secteurs d'activité, et ceci, dans un contexte de faible taux d’inflation et d'amélioration des indicateurs budgétaires.

Le CNC s'est félicité des efforts déployés par les banques pour rapprocher les services financiers de la population. Seul bémol, compte tenu de l'importance des besoins en financement, les établissements financiers ne sont pas assez volontaires pour accompagner le secteur privé, notamment les PME/PMI.

Cette attitude est souvent lié au fait que les banques sont débitrices.

‘Les crédits accordés ne sont souvent pas remboursés. Ce qui engendre une dégradation continue du portefeuille des banques’, a déploré Sani Yaya.

Le Bureau d'information sur le crédit devrait permettre aux banques et aux institutions de micro finance d’avoir une meilleure visibilité sur le marché du crédit.

Enfin, le CNC a noté la bonne santé de la finance décentralisée ; un instrument au service du développement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.