Nouveau chèque de 63 milliards de la Chine

14/02/2014
Nouveau chèque de 63 milliards de la Chine

La Chine, via l’Exim Bank, a accordé vendredi deux nouveaux financements concessionnels au Togo. Le premier d’un montant de 49 milliards de Fcfa concerne la seconde phase du contournement de Lomé. Un vaste complexe routier qui permettra aux poids lourds d’utiliser les grands axes internationaux allant vers le Ghana, la Côte d’Ivoire ou le Burkina, sans être contraints d’emprunter les artères embouteillées du centre ville. Une partie de l’enveloppe sera également consacrée à la rénovation de routes secondaires

La seconde ligne de crédit est destinée à renforcer le réseau de distribution d’électricité dans tout le pays, à la fois en zone urbaine et rurale. 14 milliards seront consacrés à ce projet.

Au terme de deux jours d’intenses négociations à Beijing, le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor, a signé les deux conventions dans l’après-midi avec Li Ruogu, le président de l’Exim Bank of China (photo).

M. Ruogu a souligné que les résultats obtenus par le Togo en terme de développement économique étaient impressionnants. Il s’est déclaré disposé à faire davantage pour accompagner la croissance en participant à des projets porteurs comme les infrastructures et les mines. S’agissant du projet de E-Gouvernement, qui a bénéficié d’un financement en 2009, le dirigeant d'Exim Bank a souhaité sa rapide mise en œuvre. Il a encouragé les autorités togolaises à le finaliser dans un bref délai après reformatage. 

M. Ayassor s’est également entretenu avec les responsables du ministère du Commerce. Là aussi, il a reçu un accueil enthousiaste. La Chine poursuivra son soutien. 

Jeudi, le ministre avait rencontré les responsables de l’entreprise chinoise de BTP ‘China Road’. La société, déjà très présente au Togo, s’est déclarée intéressée par de nouveaux investissements dans le pays, notamment dans le chemin de fer, dans la construction d’une autoroute à péage et dans l’extension du port minéralier.

Profitant de son séjour en Chine, M. Ayassor s’était rendu jeudi à Tianjin, le 4e plus important port chinois et le plus grand du nord du pays. Il a visité la zone portuaire et le complexe économique et industriel qui s’est développé autour.

L’idée d’utiliser une plateforme portuaire pour attirer les entreprises et créer un bassin d’activité est séduisante. Le port de Lomé pourrait s’en inspirer. Une Zone franche existe déjà à proximité, mais un parc industriel et commercial pourrait aussi voir le jour à la faveur de la construction du 3e quai et de la création d’un terminal de transbordement.

En outre, la modernisation du réseau routier avec un accès rapide aux pays voisins peut faire du Togo un Hub commercial et de services de première catégorie en Afrique de l’ouest. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.