Partage de prospérité

29/01/2016
Partage de prospérité

Adji Otèth Ayassor et Joëlle Businger vendredi à Lomé

La Banque mondiale et le Togo ont signé vendredi un accord de financement d’un montant de 15 millions de dollars pour la mise en oeuvre du projet de développement de la gouvernance minière (PDGM) sur une période de 5 ans (2016-2020).

Cet appui va permettre au Togo d’assurer une meilleure gouvernance de son secteur minier et de renforcer les capacités de gestion des ressources de manière durable sur le plan écologique, social et économique.

Les documents ont été signés par le ministre d’Etat en charge de l’Economie, des Finances et de la Planification du développement, Adji Otèth Ayassor, et Joëlle Businger, la représentante de la Banque à Lomé.

Selon la BM, ce projet aidera le pays à rationaliser le secteur des industries extractives pour plus d’efficacité.

‘Le PDGM est en phase avec les priorités fixées par les autorités togolaises à travers la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE), comme avec celles du Groupe de la Banque mondiale, pour promouvoir la croissance économique, à travers le développement des infrastructures’, a indiqué Mme. Businger.

L’industrie minière est en phase de croissance. 22% des exportations sont issues de ce secteur.

La philosophie du PDGM est de parvenir à un partage de la prospérité, en s’assurant que les retombées financières profitent davantage à l’économie locale et à la population, a souligné le ministre d’Etat.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

CAN 2017 : près d'un milliard a été levé

Sport

Le comité de mobilisation des fonds pour la participation des Eperviers à la dernière Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) a publié mercredi ses comptes.

Brassage des cultures

Culture

Une ‘Caravane littéraire’ est organisée du 26 février au 4 mars. Elle se rendra dans 5 villes du Togo, du nord au sud. Un évènement culturel attendu.

La coopération multiforme du PNUD

Coopération

Une mission du PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement), dépêchée par le siège, est arrivée en début de semaine au Togo.

Le PGICT aura sans doute une suite

Environnement

Les pouvoirs publics entendent renforcer la gestion des risques d’inondations et de dégradation des sols dans les zones rurales et urbaines.