Partage de prospérité

29/01/2016
Partage de prospérité

Adji Otèth Ayassor et Joëlle Businger vendredi à Lomé

La Banque mondiale et le Togo ont signé vendredi un accord de financement d’un montant de 15 millions de dollars pour la mise en oeuvre du projet de développement de la gouvernance minière (PDGM) sur une période de 5 ans (2016-2020).

Cet appui va permettre au Togo d’assurer une meilleure gouvernance de son secteur minier et de renforcer les capacités de gestion des ressources de manière durable sur le plan écologique, social et économique.

Les documents ont été signés par le ministre d’Etat en charge de l’Economie, des Finances et de la Planification du développement, Adji Otèth Ayassor, et Joëlle Businger, la représentante de la Banque à Lomé.

Selon la BM, ce projet aidera le pays à rationaliser le secteur des industries extractives pour plus d’efficacité.

‘Le PDGM est en phase avec les priorités fixées par les autorités togolaises à travers la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE), comme avec celles du Groupe de la Banque mondiale, pour promouvoir la croissance économique, à travers le développement des infrastructures’, a indiqué Mme. Businger.

L’industrie minière est en phase de croissance. 22% des exportations sont issues de ce secteur.

La philosophie du PDGM est de parvenir à un partage de la prospérité, en s’assurant que les retombées financières profitent davantage à l’économie locale et à la population, a souligné le ministre d’Etat.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.