Partage des risques

24/03/2012
Partage des risques

Lancée officiellement samedi, la Mutuelle d’Epargne et de Crédit Islamique du Togo (MECIT) est la première à fonder son activité sur les principes de la finance islamique.

Elle interviendra dans les secteurs du commerce, du bâtiment et de l’agriculture.

Les musulmans représentent environ 10% de la population.

La loi islamique appliquée au secteur de la finance repose sur des fondements spécifiques. Quatre critères principaux sont retenus :

- pas d’intérêt, ni d’usure
- pas de spéculation
- pas de financement d’activités incompatibles avec la loi coranique 
- principe de l'obligation de partage des risques

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.