Partage des risques

24/03/2012
Partage des risques

Lancée officiellement samedi, la Mutuelle d’Epargne et de Crédit Islamique du Togo (MECIT) est la première à fonder son activité sur les principes de la finance islamique.

Elle interviendra dans les secteurs du commerce, du bâtiment et de l’agriculture.

Les musulmans représentent environ 10% de la population.

La loi islamique appliquée au secteur de la finance repose sur des fondements spécifiques. Quatre critères principaux sont retenus :

- pas d’intérêt, ni d’usure
- pas de spéculation
- pas de financement d’activités incompatibles avec la loi coranique 
- principe de l'obligation de partage des risques

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.