Première assemblée générale d’Africa50

28/07/2015
Première assemblée générale d’Africa50

Adji Otèth Ayassor

Africa50, la nouvelle plateforme d’investissement destinée au financement de projets d’infrastructures nationaux et régionaux pour la transformation structurelle des économies africaines tient mercredi à Casablanca (Maroc) sa première assemblée générale constitutive.  

Le ministre togolais de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor, est arrivé mardi dans la capitale économique marocaine. Le Togo 

L’ordre du jour comporte l’augmentation du capital, l’adoption des statuts et la désignation d’un Conseil d’administration et d’autres organes statutaires.  

La rencontre aura lieu en en présence des pays membres souscripteurs. Le Togo en est un et a d’ores et déjà libéré la totalité de sa participation financière.

Africa50, une initiative du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD),  vise à accompagner le potentiel de croissance du continent et à offrir l’appui et les ressources nécessaires au bouclage rapide des financements de projets d’infrastructure.  

L’initiative se caractérise par sa nature multidimensionnelle, couvrant l’ensemble du cycle depuis l’idée du projet jusqu’à son financement. 

Africa50 est une entité autonome légalement et financièrement indépendante.  Elle bénéficiera d’un partenariat étroit avec la BAD et des Etats africains pour faciliter l’atteinte rapide des objectifs de développement.  

Le siège d’Africa50 est à Casablanca.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.