Problème de signature

08/01/2011
Problème de signature

La crise politique en Côte d'Ivoire a été de nouveau, vendredi, au centre d'une réunion des ministres des Finances de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa) organisée dans la capitale malienne, en présence de deux ministres envoyés par Alassane Ouattara.
Le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otteh Ayassor (photo), participait aux travaux.
A Bissau, le 23 décembre, les ministres des Finances de l'Uémoa avaient demandé à la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest (BCEAO) d'autoriser uniquement les représentants du président ivoirien "légitimement élu", Alassane Ouattara, à gérer les comptes du pays. Aucun représentant de la Côte d'Ivoire n'avait alors été admis à participer.
Aucun communiqué officiel relatif à la question ivoirienne n’a été publié à l’issue de la réunion à laquelle prenait part le
gouverneur de la BCEAO, l'Ivoirien Philippe-Henri Dacoury-Tabley.
L'Uémoa regroupe sept pays francophones d'Afrique de l'Ouest (Bénin, Burkina Faso, Mali, Niger, Togo, Sénégal et Côte d'Ivoire) ainsi que la Guinée-Bissau, pays lusophone. Tous ont le franc CFA comme monnaie commune et la BCEAO comme institut d'émission.
A l'ouverture de la réunion, le ministre des finances bissau-guinéen Jose Mario Vaz, a globalement évoqué "une reprise modérée de l'activité économique" au troisième trimestre 2010. "Dans ce contexte, l'Uémoa devrait enregistrer en 2011 un taux de croissance de 4,5%, contre 3,9 % en 2010 et 3% en 2009", a-t-il dit.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.