Progression significative des recettes fiscales

23/05/2016
Progression significative des recettes fiscales

Taux de croissance de 5.9 % en 2016

Le continent est resté la région économique du monde qui a enregistré la deuxième plus forte croissance, derrière l’Asie de l’Est. 

La Banque africaine de développement, l’OCDE et le PNUD ont publié lundi le rapport 2016 sur les perspectives économiques en Afrique.

D’après les prévisions prudentes du rapport, la croissance moyenne du continent devrait rester modeste, à 3.7 % en 2016, avant de se redresser à 4.5 % en 2017, sous réserve d’un renforcement de l’économie mondiale et d’une remontée progressive des prix des produits de base. 

Le rapport présente une analyse exhaustive de la situation au Togo.

Démarrés en 2010, d’importants investissements publics dans les infrastructures se sont poursuivis, mais à un rythme ralenti en 2015, souligne l’étude.

La pluviométrie variable en 2015 a par ailleurs freiné le dynamisme de la filière agricole. C’est ainsi que la croissance a légèrement décéléré de 5.9 % en 2014 à 5.5 % en 2015. Le secteur agricole qui a été le principal facteur de croissance du PIB en 2014 avec une contribution de 3.7 points de pourcentage a vu sa contribution se réduire à 0.7 point en 2015. 

En 2016, la production de phosphate, de clinker et de coton devrait augmenter. La Société d’exploitation de calcaire et de production de ciment (Scanmines) atteindra sa vitesse de croisière en 2016. 

La poursuite des réformes menées pour renforcer les règles de la concurrence dans les branches de l’hôtellerie, de l’électricité, des banques et des télécommunications, combinée avec le soutien à l’agriculture et aux industries extractives, devrait soutenir la croissance, projetée à 5.9 % en 2016 et 6.0 % en 2017, estime le rapport.

Ces cinq dernières années, le financement des investissements publics, tout en alimentant la croissance, a entraîné une augmentation de la dette publique, passée de 46.0 % du PIB en 2012 à 62.5 % en 2015. 

La population urbaine atteindra 50% en 2030

Les intérêts payés sur la dette intérieure en 2015 sont estimés à 26 milliards de franc CFA BCEAO (XOF), soit au moins trois fois plus élevés que ceux payés sur la dette extérieure. 

Le Fonds monétaire international (FMI) indique que le Togo court un risque accru d’accumulation de dette publique. 

Les recettes fiscales ont connu une progression significative ces deux dernières années, grâce à la discipline dans la collecte de taxes par l’Office togolais des recettes (OTR). 

Ces recettes fiscales sont en hausse de 13.6 % en 2014 et de 4.8 % en 2015 pour atteindre 480.4 milliards XOF, soit 20.2 % du PIB. Par ailleurs, l’année 2015 a été marquée par la création de la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées. 

En conséquence, le rapport 2015 de Transparency International classe le Togo à la 107ème place sur 168, soit 19 places gagnées par rapport à 2014.

La population urbaine du Togo est de 2.8 millions d’habitants. Elle a été multipliée par 2.6 en 25 ans (1990-2014). La population urbaine représentait 39.5 % de la population totale en 2014, contre 28.6 % en 1990. Elle atteindra 50 % en 2030. 

La diminution progressive de la part des industries et des services dans le PIB ces trois dernières décennies est un indice de faible transformation structurelle de l’économie togolaise. 

En matière foncière, le Togo est considéré comme le pays le plus lent d’Afrique avec 288 jours requis pour enregistrer une propriété, contre une moyenne de 58 jours pour les pays de l’Afrique subsaharienne, indique l’étude.

Depuis les années 90 jusqu’à aujourd’hui, le coût de l’énergie et des communications, ainsi que la faiblesse du marché et l’accès limité aux capitaux sont présentés comme de graves handicaps à l’essor des villes et à la transformation structurelle du pays. 

Ces obstacles, qui devront être levés, sont surtout la conséquence d’un système foncier qui, depuis 50 ans, n’a pas pu s’adapter à l’émergence des villes et répondre aux aspirations du marché, conclut le rapport.

Informations complémentaires

Perspectives économiques 2016.pdf 11,52 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.